Main Content

L'appréciation des risques financiers est difficile, car elle porte sur un nombre quasi infini de situations. Tout ensemble de règles ou lignes directrices aussi complet fut-il compte des exceptions à la norme et devrait servir de point de départ ou d'outil de référence.

Le représentant devra toujours joindre à la demande une lettre d'accompagnement expliquant l'objet de l'assurance et la manière utilisée pour établir le montant. Cette lettre comprendra également tous les renseignements supplémentaires que possède le représentant sur le proposant, le bénéficiaire et le titulaire.

Les outils d'appréciation des risques s'accompagnent notamment de ce qui suit :

  • Les renseignements financiers fournis par le proposant dans la demande ou un questionnaire
  • L'analyse des besoins financiers
  • Un exemplaire du concept de l'Empire Vie utilisé
  • Un rapport d'enquête
  • Un rapport bénéficiaire d'affaires aussi appelé rapport d'assurance commerciale
  • États financiers de l'entreprise/déclaration de revenus
  • États financiers personnels/déclaration de revenus
  • Évaluation à la juste valeur de marché (la JVM est généralement 10 fois le revenu commercial net)
  • Exemplaires des ententes conclues (achat/vente, prêts, partenariats)
  • Valeur des stocks et mode d'évaluation de cette valeur

**Nous ne pouvons prendre en compte que les revenus canadiens et la valeur nette.**

Assurance personnelle

Type de protection/
Situation

Objectif

Paramètres pour l'établissement du montant/Meilleur cas

Remplacement de revenu

Remplacer les flux financiers requis pour maintenir le niveau de vie actuel advenant le décès du soutien de famille.

 

** Si la personne a toujours un emploi et gagne un revenu.

Âge

18-30

31-40

41-50

51-60

61-65

66-69

70+

Multiple du revenu

20-30 fois

15-25 fois

15-20 fois

10-15 fois

7-10 fois

5 fois

5 fois

Conservation du patrimoine (et non la création du patrimoine!)

Préserver le patrimoine de l'assuré, c'est-à-dire les droits de succession et autres frais payables au décès.

 50 % de la valeur nette

Don de bienfaisance

Poursuivre la relation existante entre l'assuré et l'organisme de bienfaisance choisi.

Si le client souhaite obtenir des reçus d'impôt pour les primes versées, alors l'organisme de bienfaisance devra être désigné comme titulaire de la police.

Si l'assuré souhaite que le reçu d'impôt soit fait au nom de sa succession, pour l'année de son décès, il doit demeurer le titulaire de la police.

Habitudes précédentes de dons (qu'il s'agisse de dons monétaires, de travail bénévole ou d'activité de financement) et tentative pour déterminer la valeur totale probable des dons pour la vie de l'assuré.

L'assuré doit déjà avoir mis en place un programme personnel d'assurance approprié.

Il doit y avoir un lien justifié entre le titulaire de police et l'assuré proposé. La relation passée et actuelle doit être clairement définie pour expliquer l'intérêt de l'assuré, assorti du détail des dons et du travail bénévole effectués, tant pour le titulaire que pour l'assuré.

Nous respecterons les lignes directrices d'appréciation des risques financiers habituelles pour la protection d'assurance vie universelle et aux fins d'investissement.

 Enfants

Établir une protection à un jeune âge tandis que les primes sont basses.

Moyen d'épargne dans une protection d'assurance vie universelle

Les parents doivent avoir souscrit une protection équivalente au double du montant demandé pour la vie des enfants.

Le capital assuré et la prime sont les mêmes pour tous les enfants de la famille. Le représentant doit fournir une explication si la situation est différente. Le tarificateur prendra alors une décision pour chaque cas individuel.

Si l'on opte pour l'assurance vie universelle comme moyen de placement, le capital assuré pourrait être plus élevé que 50 % de la protection des parents, mais la prime ne peut être établie qu'en relation à celle des parents.

Assurance commerciale

Personne clé
​Nous prenons généralement en considération un montant équivalent à 5 fois le salaire pour la protection d’une personne clé. Nous pourrions permettre un montant équivalent allant jusqu’à 10 fois le salaire pour les scénarios les plus favorables.

Achat/vente
Pourcentage (%) de propriété multiplié par la juste valeur de marché (JVM)
Tous les associées de l'entreprise font-ils une demande ou existe-t-il une protection en vigueur souscrite ailleurs?

Assurance crédit

  • Nous accordons habituellement une protection jusqu'à concurrence de 75 % du montant du prêt à un propriétaire unique.
  • Nous prenons en considération une protection jusqu'à concurrence de 100 % du montant du prêt pour une protection personnelle, auquel cas le créancier est le bénéficiaire « en proportion de ses droits », le solde étant payable au bénéficiaire personnel.

Nouvelles entreprises
L'appréciation se fait au cas par cas en fonction de l'expérience du client dans le domaine, du montant du capital d'apport du propriétaire, de la date de démarrage de l'entreprise, des projections réalistes quant à la croissance à court terme, des contrats conclus, etc.